Terroir

Voici la liste des terroirs viticoles de Féchy ainsi que la géologie liée à chaque sol.

Sols calcaires à fond marneux
  • Ce sont des sols calcaires de texture moyenne ou argileuse, profonds (100 à 150cm), facilement explorés par les racines des vignes.
  • Il repose sur une marne fortement compactée par les glaciers et rarement explorée par les racines.
  • Leur enherbement sur tous les rangs est nécessaire pour calmer la vigueur des vignes tout en protégeant ces sols de pente de l’érosion.
  • Ce type de sol donne aux vins une minéralité ardoisée et une texture glissante en bouche.
  • La qualité de ces sols dépend de la qualité du drainage effectué par les viticulteurs. En effet ces sols issus de moraines argileuses présentent des rétentions temporaires d’eau malgré des pentes parfois élevées
Sols calcaires à fond limoneux compact
  • Ce sont des sols calcaires à texture moyenne ou légère, peu profonds (50-70cm), facilement explorés par les racines.
  • Ils reposent sur une marne plutôt limoneuse, extrêmement compacte qui peut poser des problèmes de stagnation d’eau en profondeur.
  • Ils sont moins fertiles et demandent parfois à être labourés
  • Ce type de sol donne aux vins une minéralité de pierre à feu et une texture poudreuse en bouche.
  • Comme pour les précédents leur qualité va dépendre du drainage effectué par les viticulteurs dans les zones où l’eau s’accumule entre le sol et le limon compact de profondeur.
Sols calcaires de colluvions bas de pente
  • Ce sont des sols brun calcaires de texture variable, très profonds (plus de 150cm), peu caillouteux et très fertiles.
  • Ces sols confèrent de la vigueur aux vignes, celle-ci est compensée par les vignerons en utilisant des porte-greffes peu vigoureux.
  • Ces sols peuvent avoir des niveaux de calcaire actif élevés (13% sur le bas de Berolon), ce qui confère aux vins une minéralité saline
Sols non calcaires
  • Ce sont des sols non calcaires à texture légère à lourde, profonds (150cm), facilement explorés par les racines.
  • Ils reposent sur une moraine très compacte non explorée par les racines des vignes.
  • Ce type de sol donne aux vins une minéralité, plus serrée, plus tendue.
  • Certaines parcelles donnent des Chasselas complexes et élégants.
  • L’avantage de ce sol est la possibilité de greffer les vignes sur Riparia qui est le porte-greffe le plus qualitatif.
Sols caillouteux sur cônes d’épandages
  • La grande présence de cailloux permet d’évacuer rapidement l’eau et assure un bon réchauffement du sol.
  • Les racines de la vigne sont obligées de sucer les cailloux ce qui confère une belle minéralité aux vins.
Sols de sables grossiers
  • Les sables donnent une structure très légère au sol ce qui permet aux racines de plonger dans le terroir et de donner aux vins une finesse et un toucher de bouche « perlé »
  • En général ces sols sableux conviennent mieux aux vins blancs.
Sols rouges non calcaires
  • Ces sols correspondent à des accumulations de galets roulés en sous-sol qui permettent la formation d’oxyde de fer rouge en raison d’une forte aération du sol.
  • Il est intéressant de pouvoir fermenter à part les raisins issus de cette zone car les sols rouges non calcaires donnent une belle tension aux vins